L’expatriation, ça fait rêver, c’est vrai ! Mais attention, ça se prépare ! Il y a souvent plein de démarches administratives à accomplir avant de pouvoir sauter le pas… Alors je vous ai répertorié ici tout ce à quoi vous devrez penser, si vous souhaitez vous expatrier en Polynésie Française… 😉

Dans cette article, je vais parler uniquement des démarches pour les français qui s’expatrient en Polynésie Française (territoire d’outre mer), car c’est notre cas, et je ne connais pas du tout les démarches venant de Belgique, du Canada ou d’ailleurs…

Deux choix s’offrent à vous…

Dans l’expatriation, globalement vous avez deux choix qui s’offrent à vous :

Vous pouvez quitter d’emblée la fiscalité française, et ainsi renoncer à tous vos droits français. Vous serez alors expatrié. Pour se faire, il vous faudra déclarer votre changement d’adresse auprès de toutes vos caisses administratives (impôts, la poste, sécurité sociale, banques, assurances etc…).

Mais vous pouvez aussi faire le choix de partir comme un voyage de 6 mois ou d’un an, pour assurer vos arrières en cas de retour prématuré. Votre statut sera alors considéré comme voyageur (mais ça peut être un bon compromis selon votre situation). Et dans ce cas, c’est seulement une fois encrée dans votre nouvelle vie (logement, travail) que vous pourrez faire les démarches à distance … Mais attention, dans ce cas, vous devrez continuer à déclarer vos impôts en France (et les déclarer également en Polynésie Française si vous travaillez) et continuer à déclarer une adresse fiscale en France (chez un proche par exemple).

Les démarches à faire en amont

Avant de partir, il faudra anticiper certains démarches administratives, mais également budgétiser toutes vos dépenses.

Passeport / CNI : Pour toutes les personnes de nationalité françaises (mais aussi pour les habitants de l’union Européenne, la Suisse, l’Andorre, Monaco…), une carte nationale d’identité peut être suffisante pour vous rendre en Polynésie Française. Vous pouvez bien évidement, voyager également avec votre passeport. Aucun VISA ne vous sera demandé. Par contre, pour les personnes titulaires d’une carte de résident ou d’une carte de séjour temporaire, vous devrez forcément présenter un passeport en cours de validité et un VISA pourra vous être demandé.

Changement d’adresse : Pour déclarer votre changement d’adresse, c’est très simple, vous pouvez le faire auprès de votre caisse d’imposition, ou directement sur le site des impôts. Pour les personnes qui choisiront le statut de voyageur, vous devrez alors choisir une adresse chez un proche ou un membre de votre famille.

Transfert de courrier : Dans le cas d’un statut voyageur, vous avez la possibilité de transférer votre courrier chez un proche, mais sachez que si ce n’est pas possible, il existe des sociétés qui gèrent à distance votre courrier : ils l’ouvrent et vous le scanne, et vous pouvez ainsi le consulter de n’importe où dans le monde, avec une connexion internet (comme par exemple Courrier du Voyageur).

Visa / ETIS : Pour toutes les personnes de nationalité française, aucun VISA n’est exigé pour venir vivre en Polynésie Française. Cependant, vous devrez obligatoire faire une demande d’ETIS pour déclarer votre date d’arrivée sur le territoire. Vous devrez alors remplir le formulaire en tant que “Résident” puis cocher la case “nouveau résident”. Attention cependant à bien vous renseigner auprès de votre compagnie aérienne sur le lieu de votre escale avant d’arriver en Polynésie Française. Selon le pays de l’escale, un Visa de transit pourra vous être demandé (l’AVE pour le Canada, l’ESTA pour les États-Unis…)

Sécurité sociale : Lorsque vous vous expatriez et quittez ainsi la fiscalité française, vous renoncez à vos droits et aussi à la sécurité sociale. Vous devrez remplir le formulaire “Déclaration de transfert de résidence hors de France” et rendre votre carte vitale qui sera alors détruite. Vous devrez alors demander à votre caisse, le formulaire E104 pour que vos droits soient transférer sur la caisse de santé polynésienne (CPS). Pour les voyageurs, vous devrez demander à votre sécurité sociale le formulaire SE 980-04 (attestation de droit aux prestations en nature des assurances maladies-maternités pour un séjour sur l’autre territoire). Pour tout autre renseignement, le site du Cleiss est vraiment très bien fait et pourra répondre à beaucoup de vos questions, alors n’hésitez pas à le consulter.

Assurance privée : Pour éviter tout problème et vous couvrir au mieux, vous avez aussi la possibilité de prendre une assurance privée, qui vous couvrira souvent dès le premier euro dépensé, en cas de soins non prévu ou d’hospitalisation. Nous avons, pour notre part, choisi Chapka Assurances suite à de très nombreuses recherches et comparaisons entre les différentes assurances existant sur le marché actuellement. Cette assurance nous a permit de partir l’esprit tranquille… En partant avec un bébé, le stress était encore plus important, alors nous avons préféré être couvertes en cas de problème, en attendant l’ouverture de nos droits CPS sur le territoire (caisse polynésienne de santé). Et pour le coup, nous avons bien fait, car nous avons engendré de nombreux frais médicaux imprévus quelques mois après notre arrivée sur le territoire (hospitalisation de Lyam pour la maladie infantile Pieds Mains Bouche), alors nous sommes heureuses d’avoir pu nous faire rembourser très rapidement les frais qui en découlaient …
Il existe plusieurs contrats possibles, donc à vous de choisir celui qui vous correspond … Couverture expatriés, Voyage d’1an, Couverture pour les étudiants, Voyages etc …

Budget : Je vous conseille de budgétiser chacune de vos dépenses avant de partir (billets d’avions, achats, preparatifs) mais également de calculer quelles seront vos dépenses mensuelles une fois sur place, pour prévoir quelques mois d’avance, en cas d’imprévus. Je vous ai rédigé un article très précis, qui pourra vous aider, sur le coût d’une expatriation en Polynésie Française ainsi que le coût de la vie sur place.

Les démarches à faire, une fois sur place :

Une fois arrivé sur le territoire Polynesien, ce n’est pas terminé (et bien non, ça serait trop simple…). Mais rassurez-vous, en anticipant votre départ, vous avez fait la plus grosse partie du travail, il restera que quelques démarches administratives assez simples 😉

CPS : L’une des démarches les plus importantes est l’inscription à la caisse polynésienne de santé. En fonction de votre situation et votre statut, les démarches seront différentes. Pour les expatriés, le formulaire E104 vous permettra l’ouverture de vos droits sécu sur le sol polynesien. La cotisation étant payante, elle dépendra de la composition de votre foyer mais également de votre statut : salarié, auto-entrepreneur ou sans emploi. Si vous n’avez pas d’emploi, il y aura une carence de 6 mois avant d’être considéré comme “résident” et ainsi bénéficier de la CPS. Le statut de salarié vous permettra, lui, d’être couvert dés le début de votre contrat. Le statut d’auto-entrepreneur (ouverture d’une “patente” sur le territoire, qui soit dit en passant, est très simple à faire), vous permettra de cotiser tous les mois à la caisse polynésienne de santé pour couvrir tous les membres de votre foyer. Je vous laisse alors vous renseigner plus en détail selon votre situation, et vous conseille, encore une fois, de prendre une assurance privée telle que Chapka assurances, si vous n’êtes pas sur de pouvoir être couvert pour vos frais médicaux, dès les premiers jours (on ne sait jamais… Mais ça, c’est le côté maman prévoyante !!).

Boîte postale : L’ouverture d’une boîte postale sera indispensable pour recevoir votre courrier à Tahiti ou sur ses îles. En effet, il n’y a pas de service postal en Polynésie Française, vous devrez donc vous rendre à OPT (l’équivalent de la Poste Française) pour récupérer votre courrier. Pour cela, vous devrez ouvrir une boîte postale, en justifiant votre résidence sur le territoire. Votre bail, votre attestation de résidence ou justificatif de domicile vous sera utile, ainsi que votre pièce d’identité. Votre boîte postale vous coûtera 5800f à l’année (soit presque 50€). Petite astuce : sur certaines îles, vous n’aurez pas de difficultés à ouvrir votre boîte postale. Mais sur Tahiti, certaines villes sont saturées avec des listes d’attente très longues. Vous pouvez alors ouvrir votre boîte postale dans la ville de votre choix (pas trop loin de chez vous quand même, car vous devrez vous y rendre pour aller récupérer votre courrier assez régulièrement). Proche de Papeete, les villes de Faa’a et de Paea sont alors plus facilement accessibles (Papeete et Punaauia ayant des listes d’attente très longues…).

Recherche de logement : Trouver un logement est l’une des choses les plus importantes pour pouvoir s’installer en Polynésie. Vous avez plusieurs possibilités pour mener cette recherche. Soit, chercher à distance, depuis la métropole, avant votre venue. Et dans ce cas, vous pouvez le faire via les groupes Facebook (ici, beaucoup de choses passent par Facebook), et cela sera surtout valable pour trouver un logement sur les îles (Raiatea, Tahaa, Huahine, Bora Bora, Moorea…). Pour Tahiti, cela est relativement plus compliqué, à part si vous avez quelqu’un sur place qui pourra gérer les démarches à votre place. Mais dans ce cas, beaucoup de personnes arrivent en louant une Pension, un Fare ou encore un Airbnb, et recherchent ensuite leur logement définitif… Attention cependant, si vous n’avez pas de revenus mensuels à votre arrivées (et donc des fiches de paie à presenter), les agences ont pour habitudes de demander plusieurs loyers d’avance (souvent 6 mois, parfois plus…). Nous vous conseillons donc de prévoir ce budget pour ne pas vous retrouver recaler de toutes les agences. Pour ces recherches, nous vous conseillons le site des Petites Annonces (dans la rubrique Immobilier), ou les sites des agences immobilières de Polynésie :  l’Agence du Fenua, Atike Immobilier, Jeannine Sylvain, Sogimmo, Aito immobilier, Poerava Immobilier, Nextimmo, Cabinet Levy etc…

Immatriculation de véhicule : En Polynésie, pour immatriculer son véhicule, il faut se rendre à la Direction des Transports terrestres, avec le certificat de cession, et les photocopies de vos pièces d’identité (acheteurs ET vendeurs). Le prix pour faire la carte grise est bien moins élevé qu’en métropole. Nous avons payé, à titre d’exemple, 4000f pour une petite Clio 3 (soit l’équivalent de 34€).

Compteur EDT : Lorsque vous aurez la chance d’emménager dans votre logement (Félicitations ! Vous êtes désormais un vrai résident Polynésien!), la première chose à faire sera l’ouverture de votre compteur EDT (Électricité de Tahiti, équivalent de EDF). Vous devrez vous rendre à l’agence EDT la plus proche de chez vous pour faire l’ouverture de compteur qui sera effective dans les jours qui suivent (ici, il faut se déplacer en agence).

Compte bancaire : L’ouverture du compte bancaire est l’une des choses les plus “enquiquinante” à faire en Polynésie. On a parfois l’impression que c’est un petit “parcours du combattant”. Nombreux sont les expatriés qui ont mis plusieurs mois avant de pouvoir ouvrir leur compte bancaire, après de nombreux rendez vous, des tonnes de photocopies et un sacré lot de patience… C’est simple, pour ouvrir un compte bancaire, il faut absolument être résident ET travailler en Polynésie. La création de votre patente ou la signature de votre contrat sera alors l’élément déclencheur pour pouvoir ouvrir ce fameux compte bancaire. Plusieurs banques existent sur le territoire : la banque de Polynésie, la banque de Tahiti et le Socredo. A savoir qu’à l’heure où j’écris cette article, nous sommes en Polynésie depuis 3 mois et demi, et nous n’avons toujours pas de compte bancaire… Oui, oui, je vous jure ! Mais rassurez vous, il n’y aucun frais de paiement par carte ni de retrait avec les comptes bancaires de métropole. Donc au final, ce n’est pas très  gênant…

Vue sur Moorea depuis le champs d’ananas de Vaitavere

Forfaits mobiles : Une chose importante à savoir, c’est, qu’une fois arrivé sur le territoire, vous ne pourrez plus communiquer avec vos proches restés en métropole. Et oui, vous devrez désactiver vos données mobiles pour éviter des hors forfaits trop importants. Je vous conseille alors d’acheter pour commencer une carte SIM prépayée (qui pourra ensuite être utilisée lorsque vous passerez à un abonnement), à recharger régulièrement. Nous avons fait le choix de prendre des cartes SIM prépayées chez Vodafone, car les recharges internet ne coûte pas très chères : 2000f pour 10giga (soit moins de 17€), valables pendant 3 semaines. Et quand nous auront ouvert notre carte bancaire, nous pourrons prendre un abonnement. La seule complication est que nous devons avoir deux cartes SIM : une pour internet, et une pour les messages et appels… Nous ne pouvons pas tout recharger sur la même (en tout cas pour Vodafone!). Alors heureusement que j’ai une téléphone avec double SIM, sinon ça pourra ne pas être pratique du tout …

BOX internet : En Polynésie, il existe VINI ou Ora pour votre internet à la maison. Chez VINI, l’internet passe par la ligne de téléphone. Il vous faudra donc prendre un abonnement chez OPT (l’équivalent de la poste) pour votre ligne téléphonique (environ 20€ par mois), ainsi que votre forfait chez VINI, et là vous aurez le choix… TV, téléphone, internet… Le prix des forfaits varie entre 24€ à 110€. Nous, nous avons fait le choix de prendre Ora, dont la connexion internet passe par un petit boîtier qu’on peut emporter partout avec nous pour le brancher simplement à une prise de courant (même en vacances! Oui, oui ! Pratique, j’avoue!). Les forfaits vont de 40€ à 100€. Par contre, internet n’est pas illimité, et les giga descendent à une vitesse folle, je préfère vous prévenir…

Bref, je crois que j’ai fais le tour, assez en détail, de toutes les démarches administratives à faire et à penser, pour votre expatriation en Polynésie Française ! Et oui, ça fait pas mal de choses … Mais bon, vivre en Polynésie, ça se mérite non?!

N’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de cette article, ou même à nous envoyer des informations complètementaires pour quelques précisions, si vous le souhaitez.

A très vite,

Edith, Florianne & Lyam ❤

Articles recommandés

12 commentaire

  1. Stammler a dit :

    Bravo pour toutes ces explications, c’est écrit avec un détail surprenant ! Tout est si clair et bien expliqué ! Vous êtes au top 👌 Merci 🤗

  2. Delphine a dit :

    Super partage merci à vous jolie petite famille, je viendrai aux nouvelles, bises, Delphine, de Toulouse 😘

  3. GAELLE PLUMEAU a dit :

    Merci beaucoup pour tous ces détails, de vrais professionnelles !!!! Je vais m’y atteler rapidement car arrivée prévue en juin 2022 !! merci beaucoup et au plaisir !!

  4. Bondeaux a dit :

    Serait il possible se savoir si c’est facile de trouver un logement ? Et quel sont les prix des loyers ? Est il facile de trouver un travail et quel est le salaire moyen ?

    1. Coucou, ces deux sujets sont prévus pour des articles à venir très bientôt 😉 Vous pouvez suivre notre blog pour être averti directement de la sortie des articles par mail ! A très vite 😉

  5. Isabelle a dit :

    Tout est bien détaillé
    Merci beaucoup, je reste en admiration de votre parcours 😍
    Ça donne envie d’y aller 🥰

  6. Delphine a dit :

    Merci beaucoup pour ce blog!.. c’est super clair!..
    J’aurai une petite question quant à la création d’une patente. Vous indiquer que c’est assez simple.. pourriez vous m’en dire un peu plus s’il vous plaît ?..
    Encore merci et je prendrai aussi de vos nouvelles !.. nous venons en Polynésie en mai prochain pour 3 semaines 🥰

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.